top of page
Rechercher
  • Thomas

Rencontre avec Arnav "Sonic" Shah UN NEW-YORKAIS PASSIONNE DE ROLLER !

3eme place en catégorie SOLO des 24 H ROLLERS 2022





Bonjour Sonic, est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur ta vie et ta passion pour le roller ?

Je suis né dans le Queens, à New York, où je vis toujours, et mes parents sont des immigrés indiens.

Je pratique le roller depuis plus de 25 ans pour mes déplacements urbains, le slalom freestyle et en skate park, le patinage de vitesse et bien sûr l'ultra-distance.

J'aime aider et développer la communauté du roller, en enseignant aux patineurs et en formant de nouveaux instructeurs par le biais de la Skate Instructors Association, en aidant à organiser le NYC Wednesday Night Skate pendant 14 ans, et en gérant le skate shop de NYC, Kinetic Expression.


Comment est-ce que tu es venu à l'ultra-distance en solo ?

J'aime les épreuves de longue distance en rollers comme les 100k NYC, le Road Skate Athens to Atlanta (140km), et le RAGBRAI (une randonnée à vélo de 800km en sept jours à travers l'état de l'Iowa, que je fais en patins). Un ami, Parker, m'a convaincu d'essayer les 24 heures en solo, et nous sommes donc venus au Mans en 2019, mais cette année-là, nous n'avons pas eu de chance.



Est-ce que tu peux nous en dire plus sur ton expérience au Mans ?

En 2022, je suis revenu et j’ai terminé 3eme. C'était comme un rêve d'enfin patiner sur ce mythique circuit!

L’asphalte est très lisse et la répétition de la montée du Dunlop est difficile en solo mais la récompense c’est les 2/3 du circuit en faux plats descendant avec de grands virages à grande vitesse cela a rendu chaque tour palpitant !

En tant que patineur solo, j'ai eu la chance d'être aidé par l'équipe Swiss Missiles, en particulier Sabrina, qui a fait Le Mans à plusieurs reprises mais qui ne patinait pas l’année dernière en raison d'une blessure. Elle m'a donné du matériel et m'a beaucoup encouragé.


Comment as-tu géré ton alimentation ?

J'avais des barres énergétiques faites maison, des compléments alimentaires, de l'eau et du Gatorade (que j'avais apporté des États-Unis). Pendant mes quelques pauses, j'ai mangé des chips, des croissants avec de la confiture, du fromage et du jus de fruit. L'important, c'est que j'ai mangé beaucoup de bonne nourriture en France dans les jours qui ont précédé et suivi la course.


Quels ont été les moments forts de tes 24 H en solo.

J'ai vécu tellement d'émotions pendant les 24 heures : Au départ, c'était l'excitation de courir sur la piste et de chausser mes patins (et de ne pas les enlever pendant les 24 heures). Au cours des premières heures, j'ai ressenti de l'envie car d'autres patineurs solitaires me dépassaient, mais je suis restée disciplinée et j'ai respecté ma stratégie de ne pas aller trop vite par temps chaud. Après environ sept heures, je me suis sentie découragée parce que mon corps était épuisé, mais heureusement, quelques courtes périodes de repos se sont avérées précieuses.

Au milieu de la nuit, j'ai ressenti de l'euphorie, car notre peloton de solo se déplaçait comme un train à grande vitesse, sous les étoiles, comme si nous étions dans un autre monde. Lorsque le jour s'est levé, j'étais en admiration - c'était trop parfait de voir le soleil orangé se lever au centre de la passerelle Dunlop. »


« À cinq heures de l'arrivée, j'étais en colère, car l'un des solos avait attaqué et brisé le peloton avec lequel j'avais passé plus de la moitié de la course. J'ai décidé de ne pas suivre et de m'en tenir à ma stratégie de régularité, et j'ai trouvé un duo avec lequel patiner. À environ trois heures de l'arrivée, j'ai ressenti une grande joie lorsque Sabrina m'a dit que j'étais remontée à la troisième place, et j'ai su que j'avais l'énergie nécessaire pour la conserver!


Alors que j'atteignais la marque des 500 km à 15h35, j’ai eu un grand sentiment de triomphe pour mon accomplissement ! Quel événement ! C'était génial de patiner avec tant d'amis du monde entier et de partager cette énergie avec de nouveaux patineurs que je rencontrais pour la première fois ! J'ai hâte de revenir patiner à nouveau en solo au Mans !





Tu es un vrai sportif accompli

Outre le patinage, j'ai pratiqué de nombreuses activités physiques, notamment les arts martiaux (ceinture noire de karaté Kyokushin et Graduado de Capoeira), le télémark, la randonnée et l'escalade. J’ai aussi participé en solo au 24 heures de Miami Ultraskate en 2022 et 2023.


Merci « Sonic » A très bientôt sur le circuit du Mans.


706 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page